Comment s’informer de façon fiable pour comprendre notre monde en évitant les pièges de la désinformation, de la propagande et de la théorie du complot ?
Les médias, muselés dans les dictatures, contrôlés par le capitalisme industriel ou incontrôlables sont-ils encore un contre pouvoirs ou un journalisme de révérence ? La question n’est pas nouvelle mais la numérisation du monde et, sa face sombre, fausses informations, radicalisation des opinions, violence des échanges, inquiète.
Les systèmes automatisés ont envahi notre quotidien via les applications pour smartphones, les GPS, les objets connectés, les robots ou drones domestiques.
Ces robots nous promettent-ils le meilleur ou le pire des mondes ?
Qu’est-ce que l’homme à l’heure où l’on pourra bientôt remplacer ses organes par des machines intelligentes, voire transférer son cerveau sur des super-ordinateurs ?
Cédera-t-il la place dans un futur proche à des créatures de son invention, mi-machines, mi-organismes, posthumains issus du croisement des biotechnologies, des nanotechnologies, de l’intelligence artificielle et de la robotique ? Cette perspective relève chaque jour un peu moins de la science-fiction et fait rêver les uns tandis qu’elle inquiète les autres.
empty