Mémoires d'un rat

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Mémoires d'un rat (traduction conjointe Dominique Autrand)

Traduction CHRISTOPHE JEZEWSKI  - Langue d'origine : POLONAIS

« Je n'ai pas retenu grand-chose de ce lointain éveil de ma conscience, du temps où je ne savais même pas que j'étais un rat et où mon imagination, encore en sommeil, n'expliquait rien, ne pressentait rien. Outre mon attirance vers la lumière, vers la moindre source de clarté transperçant mes paupières, je réagissais aux couinements aigus de ma mère. S'ajoutant à l'odeur des mamelles et à la chaleur rassurante, ils étaient là pour me guider, m'instruire, me contraindre. Mon ouïe n'est pas encore formée, mes orifices auriculaires sont soudés et seule une toute petite partie des sons pénètre à l'intérieur. Pourtant, je distingue aussitôt le cri perçant de ma mère que j'associe à la chaleur et au goût délicieux du lait. Ma peau, jusqu'à présent nue et rose, se couvre peu à peu d'un délicat duvet gris, je le sens, j'ai de plus en plus chaud. Désormais je ne crains plus de rester couché à découvert. »

  • EAN 9782714480705
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 234 Pages
  • Longueur 23 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 333 g
  • Distributeur Interforum

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Roman historique

Andrzej Zaniewski

  • Pays : Pologne
  • Langue : Polonais

« Né en 1940 à Varsovie, Andrzej Zaniewski n'a pas vu le meilleur de l'humanité durant ses premières années. Son père, résistant, est interné et fusillé à Auschwitz. Pendant l'insurrection de Varsovie en 1944, sa mère et lui se terrent pendant deux mois dans une cave, ce qui laisse au jeune garçon le temps de découvrir la société des rats. Après la guerre, ils s'installent dans les ruines de Gdansk, où les rongeurs pullulent entre les ?maisons vermoulues". Andrzej Zaniewski voit sa mère sombrer dans la schizophrénie. Lui deviendra poète et apparatchik du régime communiste, mais n'aura jamais la reconnaissance de ses compatriotes. Écrit en 1979, Mémoires d'un rat est alors jugé trop amoral, répugnant et pornographique pour les normes socialistes. Mais traduit en allemand, anglais et français (Belfond), le livre fait sensation en 1994. » Thomas Mahler, Le Point « Les rats avaient dévoré autrefois dans mon appartement quelques tapis, beaucoup de livres et aussi une partie d'un piano droit, mais c'est grâce à cela que mon roman est sans doute plus authentique. Les histoires que je décris sont vraies. » Andrzej Zaniewski

Broché
empty